CCI FRANCE JAPON

Dans la mêlée

Culture  | 

Dans la mêlée    
Nicolas Kraska tente une percée. Le rugbyman franco-thaïlandais de 26 ans, ancien joueur d’Albi et de Cognac, a rejoint au printemps les rangs des Toshiba Brave Lupus , à Fuchu (banlieue de Tokyo). Le site web de l’équipe n’indique que sa nationalité thaïlandaise, ce qui lui permet de jouir du statut de joueur « asiatique » (les équipes japonaises ont droit à un joueur asiatique et deux non-asiatiques). Position : ailier. Sa devise : « Se faire étendre n'est pas grave. Ce qui compte, c'est de se relever ». Pour l'instant il est ravi : son salaire a quadruplé par arapport à ce qu'il gagnait en France, a-t-il expliqué au Monde. Le 8 août, son équipe s'est fait étriller par les Kobelco Steelers : 7-52. Il devrait commencer à jouer dans l'équipe à partir de novembre.
L'équipe des Toshiba Brave Lupus est sponsorisée par le conglomérat éponyme. Les entraînements ont lieu dans un stade aménagé sur un site industriel du groupe. Une bonne partie des joueurs est issue des rangs des 200.000 employés de Toshiba. Et la moitié des 4000 spectateurs habitués des tribunes sont des employés.
Nicolas Kraska est au Japon pour au moins deux ans. Pour la Coupe du Monde en 2019, à trente ans, il pourrait rejoindre les rangs de son équipe nationale, la... Thaïlande. Et affronter l'équipe de France ou l'équipe du Japon.

FJE-144