CCI FRANCE JAPON

A un compatriote

Chambre  | 

Tu aimais les machines. Dans un appartement parisien loué à cet effet, tu conservais des centaines de petits trains. Tu te réjouissais de la chute du mur de Berlin, qui t’avait permis d’acquérir des modèles bulgares. Tu rêvais tout haut : « La Moldavie, patrie des ingénieurs aéronautiques ...» Devant tes auditeurs, tu changeais les sous-marins en avions.
Tu étais une mine d’histoires. Jeune, tu avais été convoqué à Matignon par un Jacques Chirac ulcéré. Il t’accusait d’avoir déclenché une guerre. Tu as dû répondre quelque chose comme : « Alors là, franchement, je suis désolé ». Tu me faisais penser à cette réponse de Blaise Cendrars à ceux qui l’accusaient d’avoir écrit La Prose du Transsibérien sans avoir jamais pris ce train : « Qu’importe si vous l’avez pris avec moi. »
Tu étais un personnage de roman. Bruno Birolli t’a mis en scène dans son polar Deadline sous le nom de « Grain d’orge ». Dans le SAS Rouge Dragon tu es Théo Steffens, représentant de Rolls Royce. L’été, tu retrouvais Gérard de Villiers sur son yacht, à Saint-Tropez, avec Claude Lanzmann. Voilà : à ta droite, l’auteur de SAS, copain de Le Pen ; à ta gauche, le réalisateur de Shoah, secrétaire de Sartre. Une photo de vous trois, prise avec ton Polaroïd, aurait été impubliable. Tu pensais que la vie était trop courte pour vivre petit. Ou maigre.
Tu avais tes ennemis. Ils enragèrent quand la France te fit chevalier de la Légion d’Honneur. Tu as vécu la vie que tu avais choisie. Combien d’entre eux, combien d’entre nous peuvent dire la même chose ?
Tu n’en parlais pas mais tu étais fier que ta fille, la brillante Ariane, ait intégré une école d’ingénieurs.
Je vais devoir effacer ton numéro de mon téléphone, cette forme contemporaine du deuil. Je ne peux pas le garder. Je ne peux pas me dire qu’il sonnera dans le vide. Tu ne me répondras plus. La mort a été ton unique infidélité.

Michel Théoval est décédé dans la nuit du 23 au 24 juin 2015. Vice-président de la CCI France Japon, Senior Vice Chairman de l’EBC et Président de GHT, il était une figure emblématique des relations industrielles franco-japonaises. Il était Conseiller du Commerce Extérieur de la France depuis 2005. Il avait créé le comité GIFAS Japon en 2004.

FJE-143