CCI FRANCE JAPON

A la carte

À la carte Manque-t-il encore un ingrédient dans les restaurants du Japon ? Oui : le ticket restaurant

Actualités  | 

Tous les Français connaissent les tickets restaurants. Le système lancé au Japon dans les années 80 n’est pas encore devenu aussi populaire qu´en France. Il se taille pourtant un beau succès de bouche à oreille pour ceux qui l’ont découvert. Aujourd’hui, plus de 1.000 entreprises les ont adoptés et 150.000 employés les utilisent régulièrement dans un réseau de plus de 50.000 restaurants et convenience stores dans tout le Japon. Pour Laurent Gachet, patron d’Edenred dans l’Archipel, cette relative confidentialité est un anachronisme dont les jours sont comptés. « Il y a plus de 750.000 restaurants au Japon, soit quatre fois plus qu’en France pour une population deux fois supérieure », remarque-t-il. La formule des tickets resto est séduisante pour les employeurs et les salariés. Elle permet à l’employeur à travers une formule économique et fiscale originale de financer pour partie le déjeuner de ses employés, ce qui génère des économies pour l’entreprise et, pour les employés, un gain de pouvoir d’achat à moindres frais. Ce système crée du lien social à travers la pause déjeuner sans que l’entreprise ait besoin de gérer une cantine. Il offre à ses bénéficiaires l’opportunité de changer de type de repas chaque jour. En France. les tickets restaurants sont devenus aussi incontournables que la baguette de pain.

Japonisation
Cette formule fait à la réflexion particulièrement sens au Japon : « Aller au restaurant pour déjeuner est vraiment dans les mœurs des employés japonais. Le potentiel du Ticket Restaurant est énorme ». D´autant que les entreprises japonaises sont confrontées à deux exigences contradictoires : serrer leurs coûts, mais maintenir leur attractivité pour les meilleures recrues dans un marché de l’emploi hyper-tendu. Là encore, la formule Ticket Restaurant est particulièrement adaptée. Avec une fourchette des prix moyens oscillant entre 500 et 700 yens (selon un sondage annuel de la banque Shinsei, les employés dépensent en moyenne 601 yens par jour pour leur pause déjeuner), le ticket restaurant se trouve dans la moyenne de prix ordinaire des Japonais.
Edenred a commencé à évangéliser l’Archipel en convertissant en masse les établissements de restauration, du boui-boui familial à la chaîne d’établissements, du tempura au curry en passant par le bento, jusqu'aux convenience store.

Nouvelle étape
En avril, Edenred franchit une étape très importante de sa croissance en lançant au Japon sa solution digitale sous l'appellation Ticket Restaurant® Touch. Les salariés pourront désormais payer leur déjeuner avec une carte rechargeable en ligne, développée en partenariat avec le premier opérateur télécom mobile du pays, NTT Docomo. Une app leur permettra de repérer les enseignes qui acceptent les Tickets Restaurants dans leur voisinage mais aussi de consulter leur solde en temps réel. Ce nouveau service qui simplifie énormément la gestion logistique pour les entreprises devrait permettre au « ticket resto » de s’imposer plus rapidement dans l’Archipel et illustre l’esprit d’innovation de cette invention si française mais si mondialisée, présente dans 42 pays. Itadakimasu.

FJE-146