CCI FRANCE JAPON

Tennis : retour gagnant

Dossier  |   | RA

Tennis : retour gagnant

Grâce à Kei Nishikori le tennis est redevenu un sport très populaire au Japon. Une popularité encore fragile

Renaissance
Le tennis était très populaire au Japon dans les années 70 avant de devenir banal. En 2013, il n'était même plus mentionné dans les enquêtes de popularité des sports au Japon. En 2015, il s'est hissé au 3e rang des sports préférés des Japonais, derrière le football, avec un chiffre de ventes annuel de 55 milliards de yens, soit 4% du marché des articles de sports. La raison de cette ascension météorique ? Un phénomène nommé Kei Nishikori. Le charismatique joueur japonais, 4e au classement ATP, a fait chavirer le pays. Avant lui, le seul joueur japonais de niveau international était Shuzo Matsuoka (46e joueur ATP en 1995). Kei Nishikori est devenu une icône, aujourd'hui utilisée par 19 marques pour leur marketing : les nouilles instantanées Nissin, les vêtements Uniqlo, la literie Airweave, les voitures Jaguar...

Un manque d'entrain
C'est un formidable retour en grâce médiatique pour ce sport. Il avait périclité en raison de son coût et de la popularité du football. « Les Japonais ont tendance à jouer davantage en double qu'en simple. Les télévisions devraient retransmettre davantage de parties de double » estime Dieter Haberl, qui dirige Lacoste Japan. Aujourd'hui les jeunes Japonais rêvent de devenir champions de tennis.
Mais la fédération est inquiète. En 10 ans le nombre de joueurs est passé de 4,2 à 3,7 millions. Le nombre de lieux où s'entraîner a diminué d'au moins un tiers en 20 ans. Conséquence du vieillissement de la population et d'un manque de vision des autorités de ce sport. Les grandes marques étrangères considèrent tout de même le Japon comme un marché très important, car elles peuvent encore progresser en parts de marché, comme le montre le succès de Lacoste. Ou Babolat : « Le Japon est notre 3e marché derrière les États-Unis et la France et loin encore devant la Chine, la Corée du Sud et l'Australie » explique Guilhem Rogez, Directeur Général Asie-Pacifique chez Babolat. La marque suit de près les étoiles montantes du tennis nippon, à qui elle fournit ses meilleures innovations (raquette connectée, chaussures ultra-légères et performantes JET et PROPULSE FURY...).

FJE-147