CCI FRANCE JAPON

Arianespace : le ciel est la limite

Chambre  |   | France Japon Éco

Aerospatial : Arianespace : le ciel est la limite

En trente ans, Arianespace est devenu un acteur incontournable du paysage spatial japonais. Retour sur un vol sans accrocs.

Vol sans nuages
L'Europe et le Japon vivent sous le même ciel grâce à Arianespace. Depuis l'ouverture d'un bureau de liaison à Tokyo en 1986, le lanceur européen s'est arrogé plus de 70% du marché commercial japonais. Une position de leader qu'il confortera encore dans un avenir proche avec deux lancements pour l'opérateur de télécommunications SKY Perfect JSAT avec Ariane 5, et un lancement pour un autre opérateur, B-SAT (dont Arianespace a réalisé 100% des lancements de satellites). Le lanceur a également mis sur orbite cinq satellites construits par des industriels japonais. Trente ans. Trente bougies. Trente lancements pour des clients japonais.

Le Japon puissance spatiale
La position de leader d'Arianespace au Japon aurait pu, et dû, être remise en cause par les ambitions spatiales du gouvernement et de l'industrie nationale. En vingt ans, l'Archipel est en effet devenu la quatrième puissance spatiale mondiale derrière les États-Unis, l'Union Européenne et la Russie. Il dispose d'un programme complet, hormis le vol spatial habité autonome. Il doit maintenant, après la maîtrise de la partie scientifique de son programme, réussir sur les volets commercial et politique.
Or le leadership d'Arianespace au Japon n'a pas été entamé. Mieux : une partie de l'avenir du lanceur se jouera certainement dans l'Archipel. « Nous pensons que le Japon sera un gros client pour Ariane 6 car nous avons un palmarès exceptionnel ici et c'est une bonne voie pour encourager nos partenaires à continuer à nous faire confiance », estime Stéphane Israël, le jeune Président-directeur général d'Arianespace à propos du prochain lanceur low cost du groupe. « Ceux qui ont aimé Ariane 5 vont adorer Ariane 6 » assure-t-il, promettant un coût de lancement divisé par deux par rapport à Ariane 5 et des performances supérieures à celles des lanceurs du nouveau venu du secteur, l'Américain SpaceX.

Toujours leader
Arianespace sort d'une année 2015 exceptionnelle, et a entamé 2016 à la même vitesse : « Nous nous organisons pour réaliser jusqu’à 11 lancements cette année, dont sept d'Ariane 5 », explique Stéphane Israël. Un industriel du secteur, plein d'optimisme, commente : « la concurrence va encore faire grossir la taille du marché spatial, qui, après tout, ne représente encore que la moitié de celle du marché de la crème glacée au Japon...». The sky is the limit.

Stéphane Israël : « le Japon restera une puissance spatiale de premier plan »

Comment expliquer la longévité et l'importance d'Arianespace au Japon ?
Notre offre s'est révélée la mieux adaptée aux besoins du marché japonais : fiabilité, disponibilité, compétitivité de nos lanceurs ont été reconnues par les Japonais. Nous avons ouvert très tôt un bureau au Japon, dès 1986, et avons pu nouer des relations de confiance.

Existe-t-il d'autres pays où Arianespace est si implanté ?
Nous occupons plus de 50% du marché dans beaucoup de pays d'Asie mais il est vrai que c'est au Japon que notre présence est la plus forte.

Un accord de back-up lie Arianespace et MHI. Peut-il survivre alors que MHI développe son propre lanceur ?
Pour l'instant l'accord de back-up entre MHI et Arianespace n'a pas encore été mis en pratique sur une affaire concrète. Mais nous avons tous deux des demandes institutionnelles en nombre limité, ce qui peut nous laisser des opportunités de désistement réciproque en cas de nécessité et peut aussi nous inciter à davantage coopérer. De surcroît, nous aurons chacun un nouveau lanceur sur le marché en 2020. Cet accord pourrait trouver à s'appliquer à l'avenir.

Quel avenir pour le marché japonais ?
Il demeure très dynamique, mais la concurrence devient plus forte, avec des ambitions japonaises et l'arrivée du concurrent américain SpaceX. Le Japon demeurera parmi les toutes premières puissances spatiales, avec une politique de la JAXA et du gouvernement ambitieuse et une industrie de premier plan. De toute façon, il est difficile pour nous de progresser alors que nous occupons déjà plus de 70% du marché !

Arianespace Tokyo Office
Kasumigaseki Bldg. 31F, 3-2-5 Kasumigaseki, Chiyoda-ku Tokyo

FJE-148