CCI FRANCE JAPON

"Le monde a besoin de Japon"

Dossier  |   | RA

Jean-Michel Serre : « Le monde a besoin de japon ! »

Orange repère et soutient des startups prometteuses au Japon depuis cinq ans. Son représentant à Tokyo nous raconte.

Quelle est la particularité des startups japonaises ?
Le contexte n’est pas vraiment favorable aux startups au Japon. C’est, un peu comme la France, un pays de grands groupes, qui drainent beaucoup de moyens financiers et humains. Pourtant je rencontre beaucoup de jeunes entreprises de qualité. Ce qui fait la particularité des startups japonaises est leur taux de survie très élevé. Elles passent dans la majorité des cas le cap des trois ans d’existence.

Comment choisissez-vous vos startups ?
Orange suit une dizaine de startups par an. Nous ne nous intéressons pas aux entreprises qui en sont à leurs balbutiements ou à ceux qui ont simplement une bonne idée. Nous choisissons des entreprises qui ont déjà mis au point leur produit ou leur service, ont une équipe en place et quelques clients, et ont une ambition mondiale. Ce dernier point est très important, et il n’est pas compris par tout le monde. Il vaut mieux partir du marché mondial puis s’adapter en route aux particularités du marché japonais plutôt que se concentrer d’abord sur le Japon en espérant un jour se développer à l’international. Le marché japonais est un peu un piège, car il est tellement grand qu’il permet de vivre confortablement pendant longtemps, sans se rendre compte qu’en réalité on s’essouffle...

Quelle est la force du Japon ?
La force du Japon est de consacrer d’énormes investissements dans quelques secteurs clés. Cela leur permet d’incorporer beaucoup de valeur ajoutée dans les composants des téléphones par exemple. Le monde a besoin du Japon pour produire des objets innovants !

FJE-148