CCI FRANCE JAPON

Vie objective

Actualités  |   | France Japon Eco

DÉCIDÉMENT WATSON ASSURE

Dormez tranquille, vous êtes assurés par un robot. L’assureur-vie Fukuoka Mutual a remplacé 34 de ses employés par de l’intelligence artificielle (I.A.). Watson Explorer, le programme d’I.A. du géant américain des services informatiques IBM, célèbre pour avoir remporté le jeu JEOPARDY, gérera les principales étapes d’analyse d’un dossier client (certificats, antécédents médicaux, calculs des remboursements...) sous la supervision d’un employé humain. L’assureur a dépensé 200 millions de yens pour le programme. Il a calculé qu’il serait rentabilisé au bout de deux ans seulement. D’autres assureurs japonais (Nippon Life, Dai-Ichi Life...) sont en train de mettre en place des solutions d’intelligence artificielle.
Dans son étude de référence The Future of Employment, le chercheur Michaël Osborne estime à 98% la probabilité que la plupart des métiers manutentionnaires de l’assurance soient effectués à l’avenir par des robots. "Historiquement les ordinateurs ont remplacé les humains dans leurs tâches les plus répétitives, mais les premiers, en réduisant les coûts des objets qu’elles fabriquaient, augmentaient le pouvoir d’achat des seconds et les poussaient vers des emplois plus qualifiés. Mais cette fois, l’irruption des machines dans des tâches plus "cognitives" se retourne contre les humains : elle repousse ceux qui sont éduqués à ces tâches vers des tâches faiblement qualifiées, rabaissant encore les moins diplômés, voire les faisant sortir du marché du travail", explique-t-il en substance. L’expérience de Fukuoka Mutual a été commentée dans le monde entier. Mais le représentant au Japon d’un assureur français dénonce une certaine mystification : "c’est un grand coup de communication mondial d’IBM. L’enjeu n’est pas dans la robotisation des tâches mais dans la dématérialisation des procédures et la collecte des données. Ce travail consiste essentiellement à remplir des feuilles de papier, surtout au Japon, alors qu’il serait beaucoup plus simple de régler l’essentiel des formalités par internet. Le programme Watson soulage peut-être un peu le travail de l’assureur, mais il n’améliore en rien l’expérience client". Si quelques nouveaux entrants de l’assurance, comme SBI, ont compris l’enjeu numérique, les assureurs classiques demeurent, en réalité, à la traîne.

Les robots de compagnie ont longtemps fait le bonheur des gens sérieux. L’androïde Pepper, la peluche Paro (photo) et consorts ont longtemps été loués comme une solution à la pénurie de main-d’œuvre au Japon, en particulier dans les services hospitaliers. Aujourd’hui l’industrie est en mode "pause". "Beaucoup d’applications ont été lancées lorsque Softbank a racheté Aldebaran, créateur de Pepper, mais depuis l’industrie essaie d’améliorer la maintenance de ce qui existe. Elle n’a pas sorti beaucoup d’innovations depuis quelques années" explique le consultant Sébastien Cagnon, représentant de la start-up Hoomano au Japon.

PHOTOGRAPHIER SANS LENTILLE

Les appareils photos sans lentille sont l’avenir de la photographie, selon Hitachi. Le conglomérat industriel annonce pour 2018 ces caméras d’un nouveau type. Au lieu d’une lentille, l’image est capturée sur un film puis reconstituée mathématiquement. Cette technologie permet de réduire et d’alléger considérablement les appareils photos. Elle permet aussi de faire la mise au point après que l’image ait été capturée. Selon le groupe les applications sont très nombreuses : "conduite automatique, surveillance des comportements humains avec des appareils mobiles, des véhicules et des robots", énumère Hitachi dans un communiqué de presse.

FJE-149