CCI FRANCE JAPON

4 quartiers dans le vent

Dossier  |   | France Japon Eco

SHINJUKU

L’improbable
Mais que font-ils tous là ? Shinjuku n'est pas une adresse évidente pour le luxe. Ce n'est pas un quartier où inviter une femme à dîner la première fois. Pourtant, après les grands magasins qui encerclent la gare, les boutiques sont alignées comme à la parade : Gucci, Burberrys... Shinjuku dispose de plusieurs cartes maîtresses : le trafic inouï de sa gare, la plus grande du monde (751.000 passagers par jour), qui est le point d'arrivée dans la capitale "des banlieusards aisés", explique un acteur du luxe. Le quartier a une offre hallucinante de magasins et de restaurants pour toutes les bourses et à toute heure du jour et de la nuit. Surtout, Shinjuku possède la plus prestigieuse des adresses de la distribution, connue dans le monde entier, comme un fantastique aimant : Isetan.

L'autonome
Le développeur Mitsubishi a entièrement rénové la sortie Est de la gare de Tokyo en dix ans. Tout en conservant - chose rare dans Tokyo - quelques traces du passé, comme l'immeuble de la Poste centrale. "C'est un succès. Marunouchi est vraiment devenue vivante. Le quartier sert les employés qui y travaillent. On y voit de la vie tous les week-ends. Ils ont aménagé des voies piétonnes, installé des cafés, prévu des parkings..." explique Shannon Nishimatsu, de CBRE, dont les bureaux sont dans l'un des immeubles mythiques du quartier : le Meiji Yasuda Seimei.

OMOTESANDO

Sur un nuage
"Là ça commence à devenir un peu cher", dit un analyste du secteur immobilier à propos d'Omotesando. "Les Champs Élysées de Tokyo" flambent depuis trois ans. Si la plupart des boutiques ne gagnent pas d'argent, les grandes marques doivent pour des raisons de prestige avoir "leur" enseigne à Omotesando. Coiffée par Aoyama Dori et par le temple Meiji Jingu, cette avenue bordée d'arbres zelkova est coupée en deux par deux boutiques iconiques : la boutique Chanel marque la Fin d'Omotesando la luxueuse, tandis que le temple du jouet Kiddyland marque le début de Harajuku et du Tokyo acidulé et adolescent. Bien qu'elle multiplie les événements, l'allée souffre d'une bizarrerie : les hôtels, cinémas, théâtres et autres lieux culturels y sont interdits en raison d'une vieille loi qui associe ces établissements à la prostitution...

IKEBUKURO

La prometteuse
"C'est là que tout le monde regarde", confie le président d'une grande marque de luxe. Ikebukuro a encore une réputation sulfureuse, mais les grandes marques l'ont identifié comme le quartier de l'avenir. La mairie a des plans très ambitieux autour de la gare, tout comme la compagnie de chemins de fer JR East.

FJE-149