CCI FRANCE JAPON

Pays de références

Le Japon demeure incontournable. Rappel des faits

Articles France Japon Eco, Dossier  |   | RA

De l'attractivité

Que font les hauts fonctionnaires chargés de vanter l’attractivité du Japon ? Ce pays est son plus mau­vais avocat. Sa (mauvaise) réputation n’est toujours pas dissipée : perclus de dettes et de rhumatismes, incapable de se réformer, compliqué, lent, en voie de rétrécissement... En réalité ce sont les étrangers qui parlent le mieux du Japon. Un sondage auprès de ceux qui y vivent, y travaillent et parfois même y coulent leur retraite démontre que ce pays demeure une formidable puissance économique, industrielle et culturelle, que les entreprises négligent toujours à leurs dépens.

Les faits parlent d’eux-mêmes. Le Japon est la troi­sième économie du monde, avec un PIB par habitant supérieur à celui de la France. Il demeure incon­tournable en Asie, figurant parmi les trois premiers partenaires commerciaux de la plupart des pays de la région. Le décollage formidable de la Chine éclipse son voisin nippon ; mais il lui profite tout autant. Le Japon est le premier investisseur en Chine et son deuxième partenaire commercial, derrière les États- Unis. Il est le premier créancier de la planète. Il a été au cours de la période 2012-2017 le cinquième contributeur à la croissance mondiale de l’économie selon le FMI. Il est équipé d’infrastructures routières, ferroviaires, aériennes et de télécommunications sans pareil.

Made in Japan

Il dispose d’un État de droit qui place les investis­seurs et les entrepreneurs à l’abri d’une mauvaise surprise. Il est peuplé de consommateurs affluents et si sophistiqués que leurs choix font souvent autorité sur le reste de la planète. Le Japon figure presque toujours parmi les cinq premiers marchés mondiaux, et souvent parmi les trois premiers de la grande majorité des entreprises étrangères qui y ont ins­tallé un bureau. Il est aussi un lieu de naissance de tendances dans la mode, la gastronomie, le design, l’art de vivre.

Le Japon demeure également un des pays les plus innovants au monde. Entre 2001 et 2015 il a reçu deux fois plus de prix Nobel que la France. Sa po­pulation compte cinq fois plus de chercheurs par habitant que la population chinoise, et presque deux fois plus que la population française. Il est le deu­xième déposant de brevets au monde. Lui qui était en "déficit" technologique (il importait davantage de technologie qu’il n’en exportait) jusqu’en 2003 est désormais en excédent. Il a vu ses exportations technologiques doubler en dix ans.

Enfin - et c’est peut-être la meilleure nouvelle : le Japon est aussi riche de ses carences pour un inves­tisseur étranger. Les Japonais ont toujours accueilli à bras ouverts les nouveaux entrants venus leur proposer des solutions pour résoudre leurs propres problèmes.

En bref on n’a pas encore vu un investisseur ou un entrepreneur regretter d’avoir investi ou travaillé au Japon.

FJE-150