CCI FRANCE JAPON

Les passeurs du Japon

Petits ou grands, manufacturiers ou fournisseurs de services se sont tous frottés au Japon avec bonheur

Articles France Japon Eco, Dossier  |   | France Japon Eco

TOP 3

Le Japon est capital. Au terme d’un sondage réalisé par la CCI auprès de ses membres, plus de la moitié des entreprises interrogées placent le Japon dans leur "top 3". C’est bien connu dans le luxe et dans la gastronomie. “Swarovski est présent dans plus de 160 pays dans le monde et le Japon est en sixième position explique son représentant Vincent Nélias. C’est un marché mûr avec des croissances annuelles limitées à un chiffre. Cependant en Asie, le Japon reste le 2e marché après la Chine. La perspective des Jeux Olympiques devrait amener plus de gens à s’intéresser au Japon et à vouloir nous visiter". Pour le voyagiste Air France aussi, le Japon est clé : "c’est un marché pourvoyeur de revenus significatifs et un pays clé dans notre portefeuille en termes de couverture des besoins de voyage notamment de nos clients d’affaires en Europe. Enfin c’est un marché qui nous pousse à l’exigence en termes de services à nos clients” explique son représentant Stéphane Vanovermeir.

"Le Japon est dans le top 3 mondial grâce à son excellent niveau d’expertise gastronomique et son goût prononcé pour des ingrédients de qualité” explique ainsi Denis Vergneau de Valrhona. Il est aussi clé dans la communication. "Le Japon est le troisième marché publicitaire mondial en valeur. C’est un pays stratégique. La fidé­lité, la persévérance et l’exigence comme le sens du détail sont indispensables" indique Jean-Côme Lanfranchi de MC Decaux. "Le Japon représente encore une part non négli­geable de nos grands comptes industriels (automobile, industrie lourde et biens de consommation) tant au niveau de l’audit que du conseil" explique-t-on chez Deloitte Tohmatsu.

Quand il n’est pas dans le top 3 le Japon n’est pas loin - et en termes d’influence il est capital. “En termes de ventes sur le marché intérieur, le Japon est seulement notre cinquième ou sixième marché mon­dial. Mais en termes d’influence, environ un tiers des ventes dans le monde hors Japon découle de la décision d’un client japonais, du fait de l’implantation des fabricants nip­pons sur tous les continents. Ceci rend notre présence indispensable au Japon, même en imaginant que nous n’y ferions aucune vente du tout" indique Emmanuel Marchat, qui représente l’équipementier Camso.

Agent d'influence

Dans l’aéronautique civile comme militaire, les récentes évolutions du marché japonais font espérer des opportunités. "Le Japon est une vitrine technologique, avec une capa­cité d’acquisition de matériels nouveaux stable. Il représente une part importante de notre chaîne d’équipement" explique Guy Bonaud de Safran. "Le Japon est essen­tiel à la construction de notre vision long terme" explique Olivier Audry, représen­tant de Zodiac Aerospace, présent au Japon depuis 1977. Le fournisseur d’équipement industriel Sigmaphi souligne également que "les exigences japonaises de qualité, de ponctualité et de développement continu ont un impact très positif” sur l’approche des autres marchés par l’entreprise.

Enfin le Japon devient un pays où les Fran­çais se réalisent. Anne Kiefer, qui a fondé l’agence de communication événementielle Anne de Paris pour répondre à la demande asiatique, réalise au Japon "70% de son chiffre d’affaires". Matthieu Gend, qui a ouvert récemment la maison d’hôte Auberge du Tanuki Noir à Osaka, vise "une cible potentielle de milliers de clients".

FJE-150