CCI FRANCE JAPON

Événements - Bonjour France passe la quatrième

La plateforme de lancement des nouvelles marques françaises de qualité prépare déjà 2019.

Bonjour France 2018

Articles France Japon Eco, Chambre  |   | RA

’accent de Bayonne résonne dans Isetan. Catherine Vinuales, qui dirige lAtelier du chocolat, PME basque forte de 36 boutiques en France et à l’étranger, évoque avec passion mais prudence son métier au salon Bonjour France. « Je suis ici pour apprendre et comprendre ce que les Japonais apprécient dans le chocolat. Je reste toute la semaine », explique-t-elle. Sa maison est une des étapes obligées de la Route gourmande des Basques, de Bayonne à Saint-Jean Pied de Port. Pour séduire le marché japonais, elle a en main son « bouquet de chocolats », un assortiment de succulentes plaquettes, dont celle, fameuse, au piment d’Espelette. Elle espère revenir au Japon « pour le Salon du Chocolat, la Saint-Valentin, voire établir une franchise ».

L’Atelier du Chocolat est typique des participants à Bonjour France (BF) sélectionnés par la CCI et Isetan. Cette manifestation d’un mois au printemps est pour les maisons françaises de qualité l’occasion d’une mission exploratoire du gigantesque marché nippon dans des conditions exceptionnelles. Aucun lieu d’exposition plus en vue que ceux de l’opération, au premier rang desquels les grands magasins Isetan. Les participants peuvent aussi bénéficier de l’expertise et du réseau de la CCI pour monter, une fois sur place, des opérations ponctuelles (événement, conférence de presse, campagne de communication) qui marqueront l’imaginaire japonais. Avant, le temps venu, de voler de leurs propres ailes.

Événements

BF s’incarne aussi de plus en plus « hors les murs » des grands magasins. Sur la pelouse de la résidence de l’ambassade de France par exemple, pour un déjeuner sur l’herbe de rêve. Pour une chasse au trésor dans les rues de Kagurazaka. Pour une performance artistique chez Pierre Gagnaire... BF se décline aussi en « Villages Bonjour France » comme celui du WEC, le mythique championnat du monde d’endurance qui a lieu chaque année au pied du Mont Fuji. Porté par des outils de communication modernes et élégants, BF est devenu prescripteur auprès du public japonais et des marques françaises. Car BF suit une intuition, confirmée par l’expérience : les consommateurs japonais demeurent avides de nouveauté, de qualité et de sincérité. « Comment faites-vous cette pâte ? », demande une cliente japonaise à Pascal Debaud, le boulanger d’Aux vrais macarons de Cormery, une petite maison familiale « située sur la Nationale 143, dans l’Indre », qui a pris le risque du Japon. Avec succès. Cette année se sont aussi distingués Jaillance, une appellation d’origine contrôlée de vins effervescents (Clairette de Die, Crémants de Clairette...) encore peu connus ici. Ou encore Rosélégance, une gamme de rosés de Provence. « Les Néréides sont des bijoux fantaisie dont l’équivalent n’existe pas au Japon. Leur succès n’était pas évident. Les Japonaises les ont plébiscitées », se félicite Adriana Archambault, qui pilote l’opération à la CCI. Longue vie à Bonjour France ! 

FJE-154