CCI FRANCE JAPON

L'ère du negawatt

Energy Pool a fait ses preuves en janvier auprès de Tepco. Au point de devenir bientôt indispensable aux opérateurs japonais ?

L'ère du negawatt

Articles France Japon Eco, Dossier  |   | CY

SURPRISE

Guillaume Fernet n'en revient toujours pas. Depuis le début de l'année le p-dg de l'antenne japonaise d'Energy Pool a dû intervenir treize fois à la demande de l'opérateur Tokyo Electric pour « effacer » de la consommation d'électricité. Le premier électricien au monde faisait face fin janvier à un pic de demande d'une intensité très inattendue à la suite d'une va­gue de froid historique qui traversait son territoire. Ce alors que ses capacités de production étaient à l'époque très sollicitées. Il s'est donc tourné vers Energy Pool, un des leaders mondiaux de la gestion de la consommation d'électricité, avec qui il avait signé un accord en juillet. « Pépite » née chez Schneider Electric, Energy Pool connecte les consommateurs d'électricité entre eux et dégage des économies d'énergie en les gérant de manière intelligente. Les participants sont rémunérés en récupérant une partie des économies réalisées (communément appelées « négawatts ») par une baisse de leur facture.

L'étonnant est que Tokyo Electric n'avait envisagé la solution Energy Pool qu'en dernier ressort, une fois sollicité son gigantesque parc de production électrique. Le Français s'attendait donc à n'intervenir que de manière très ponctuelle pour les prochaines années.

IMAGE

Mais les circonstances ont visiblement poussé Tepco à changer d'avis. Fin janvier, la demande d'électricité était telle qu'elle mordait dans les 5% de marge qui doivent toujours être préservées entre la production de courant et sa consommation.

« Nous avons effacé à cette époque 520 mégawatts environ, soit l'équivalent d'une demi-tranche de centrale nucléaire. Cela représente environ 1% de la consommation de Tepco, mais cela représente aussi 20% de sa marge production/consommation, qui est de 5% du total ! », s'enthousiasme Guillaume Fernet dans ses nouveaux bureaux d'Hamamatsucho (Tokyo). Un adoubement capital pour l'entreprise française, qui a démontré par là sa capacité à faire face à des situations subites de tension sur le ré­seau électrique. « Notre principal souci est que nous devons être prêts. Nous faisons des tests, des simu­lations de crise et nous formons les employés des entreprises qui travaillent avec nous pour pouvoir réagir très vite. La demande en électricité est diffi­cile à prévoir avec exactitude », explique Guillaume Fernet.

La solution d'Energy Pool est aussi très importante pour Tepco en termes d'image : car l'opérateur est le premier au Japon à avoir expérimenté cette solu­tion innovante proposée par un étranger. Six mois après avoir signé avec Tepco, l'Archipel est déjà pour Energy Pool un marché d'une taille comparable à son premier marché, la France. La solution Energy Pool est déployée dans 600 entreprises après un tra­vail d'évangélisation mené par Tepco de ses grands comptes japonais.

FJE-154